La cérémonie religieuse

cérémonie religieuse
cérémonie religieuse

Il existe deux pratiques : se rendre directement au cimetière ou passer par la mosquée. Dans le second cas, le défunt est orienté vers le « mihrab », cette niche creusée dans le mur du fond de l’édifice, indiquant la direction de La Mecque.
L’Imam (ou une autre personne) conduit la prière prescrite, de courte durée. Contrairement aux prières habituelles, elle n’est accompagnée d’aucune prosternation ni inclination. Elle est scandée par l’exclamation « Allah Akbar » (« Dieu est le plus grand »), répétée quatre fois, et comporte, entre autres, une invocation en faveur du défunt et de tous les vivants et les morts.
S’il n’y a pas eu passage par la mosquée, la prière des obsèques est dite au cimetière.
Le défunt est descendu dans la fosse, placé sur le côté droit, le visage tourné vers La Mecque. La tombe est refermée au moyen d’une dalle que les hommes recouvrent de pelletées de terre. Pendant ce temps, on récite une sourate du Coran qui a trait à la résurrection.